Harcèlement.ca


Trouver une solution ou trouver un coupable. Et après ...  


Par Guy Lacoursière,
Psychologue

 

Enquête versus diagnostic de la situation

Vous êtes impliqué dans une situation potentielle de harcèlement psychologique au travail. Vous avez votre point de vue et l'autre personne a la sienne. Vous voulez prouver que vous êtes victime de harcèlement ou vous défendre d'une telle accusation. Vous souhaitez une enquête pour prouver sa culpabilité ou votre innocence. 

Une enquête permet de juger les faits en fonction de la prépondérance de preuve et de déterminer le bien fondé ou non des allégations. L'expérience démontre que dans la majorité des cas le bien fondé n'est pas démontré faute de preuves. Qu'arrive-t-il ensuite du ou des plaignants et mis en cause qui demeurent dans l'organisation? Souvent une ou des personnes sont affectées dans un autre secteur ou mis à pied et le dossier est clos. Plusieurs partent en invalidité ou démissionnent. D'autres continuent de travailler ensemble et on n'entend plus parler de rien...

Il se peut que le dossier soit effectivement clos parce que les gens qui sont partis y ont vu une opportunité de repartir sur un bon pied et ceux qui sont restés ont compris la situation et décidé de changer leur façon d'interagir.

Il se peut aussi que la vie au travail de ces personnes soit remplie d'amertume, d'esprit de vengeance, de sentiments d'échec ou autres sentiments négatifs. On se retrouve alors avec un milieu à risque de harcèlement.

Avant de fermer un dossier, l'organisation doit s'assurer que ces facteurs ne soient pas présents. S'il y en a, il faut prendre les moyens de les identifier pour estimer le réalisme d'une solution à l'amiable avec le support approprié de conseillers expérimentés.

À cette fin nous vous proposons un moyen d'évaluer les facteurs psychologiques en présence. Des facteurs positifs favoriseront le retour à la normale de la situation alors que des facteurs négatifs nécessiteront une intervention de l'organisation pour faire changer les choses. 

Évaluation de milieux à risques

Dans un milieu de travail où une situation difficile est signalée par un ou des employés, l'employeur a l'obligation de prévenir et de faire cesser toute forme de harcèlement qui pourrait en résulter. Il importe alors d'en estimer le risque et d'avoir, en fonction des facteurs présents, un aperçu des conditions qui compliquent ou facilitent la recherche d'une solution à l'amiable. La Grille d'estimation des facteurs de risque que nous proposons a été conçue à cette fin.

Au delà des faits souvent irréparables et des dires qui laissent des traces, il y a un facteur déterminant qui influence la suite des évènements, le facteur psychologique. En l'évaluant pour chacune des parties en cause, on peut avoir une bonne idée des attitudes actuelles et potentielles qui risquent d'aider, de nuire ou de rendre la relation de travail impossible entre deux ou plusieurs individus.

Les écarts observés dans la perception de l'actuel par rapport à une situation idéale permettent d'estimer la pression que ressent le sujet dans le contexte; une pression plus ou moins grande au changement ou au statu quo.  Dans l'évaluation des possibilités de trouver une solution à l'amiable, il est opportun de voir où se situent les parties pour estimer le réalisme de ce qu'elles sont prêtes à mettre dans une entente et des conditions nécessaires pour y arriver.

Quand les gens veulent se sortir d'une situation difficile, ils sont prêts à collaborer. Il importe de leur faire voir l'importance de tenir compte des facteurs psychologiques dans leur réflexion. Avec les moyens mis à leur disposition dans ce site, ils pourront facilement dresser leur portrait psychologique. Vous aurez alors matière à réflexion à leur proposer et pourrez décider des orientations à prendre dans le contexte.

L'exercice à réaliser n'est pas menaçant et se fait sous le sceau de la confidentialité. Les concepts utilisés sont concrets et simples à comprendre. Le but n'est pas d'étiqueter les gens mais plutôt de voir la dynamique qui les anime. Habituellement les gens se reconnaissent dans les résultats et vous apprenez à les découvrir.

Il vous reste ensuite à les orienter vers des solutions réalistes et vous pourrez finalement fermer le dossier pour de bon.

Voici comment procéder >>

Retour à la page précédente
Copyright  2016 - Guy Lacoursière