Harcèlement.ca

Estimation des facteurs de risque dans les relations au travail 

 

Quand on vit une relation difficile avec une personne, on doit se questionner sur les chances que les changements souhaités soient réalistes dans le contexte. Il est alors important de tenir compte des personnalités en présence dans cette relation. Il y a des types de personnalité qui se marient bien ou mal pour le meilleur ou pour le pire. Ne pas en tenir compte peut réserver bien des surprises.

La première chose à considérer est la rigidité ou la souplesse de la personne. C'est un facteur déterminant pour pouvoir estimer si on est en présence d'individus qui sont prêts à s'adapter à la situation.

La seconde est le style interpersonnel des acteurs dans cette relation. Il y a des styles plus ou moins compatibles avec d'autres. Certains sont compatibles pour le mieux et d'autres le sont pour le pire.

Tel que vous pouvez l'observer dans la figure suivante, il y a plusieurs possibilités selon que la personne est rigide ou flexible, à partir du style interpersonnel qu'elle a tendance à adopter dans le contexte. 

Grille de facteurs de risques HP

Il existe d'autres combinaisons possibles, certaines favorisent des relations saines dans la complémentarité ou dans la similitude de tempéraments. Il y en a qui permettent les compromis et d'autres non.

La question est de savoir si vous trouvez que cet aspect de votre relation mérite d'être prise en considération. Dans l'affirmative, il existe un test qui permet de dresser un portrait des styles relationnels présents, d'estimer la rigidité dans une relation et de considérer les atouts et handicaps que chacun s'attribue pour décider de la suite des choses. Il s'agit du Test d'évaluation du répertoire des comportements interpersonnels, le TERCI.

 

Guy Lacoursière 2013 - Tous droits réservés