Harcèlement.ca

Témoignages de personnes décrivant les difficultés qu'elles éprouvent dans leur milieu de travail et les conduites vexatoires qu'elles subissent. On peut y voir des conditions propices au harcèlement moral.

RECOMMANDATION : Si vous êtes trop sensible par rapport à la misère humaine ou que vous y êtes pris jusqu'au cou, ne lisez pas ces témoignages. On peut résumer la pensée en disant qu'il y a des gens méchants ou imbéciles qui ne réalisent pas le mal qu'ils peuvent faire subir aux autres.

Ces témoignages s'adressent davantage à ceux qui ne savent pas ce que c'est vivre du harcèlement. L'idée est de se mettre un instant dans la peau de ces personnes pour réaliser une chose. Il faut faire en sorte de ne  jamais faire vivre cela à personne de notre entourage. C'est bon de le réaliser au cas où, on ne sait jamais, parfois dans certaines situations, ...

Témoignages d'internautes :

  • Hypocrisie, abus de pouvoir, se faire diminuer devant les autres collègues ou bénéficiaires. Faire sentir que l'on marche sur des oeufs, pas de reconnaissance ou gratitude, discrimination selon le titre ou l'ancienneté. T'est juste une technicien, tiens-toi en à ta job. Ici tu va apprendre à connaitre le monde et tu auras des choix à faire. Jalousie et envie. Du bitchage. Haine et injustice envers les bénéficiaires. Ce sont des conduites vexatoires.
    ____________
  • Le harcelement est de mon superieur immediat et des ressources humaines suite à 3 essais de retour au travail, suite à un burnout. Surtout on touche à ma credibilité. Je suis à l'emploi depuis 23 ans et je n'arrive plus à travailler 5 jours semaine. Je dois passer chez un psychiatre car ils ne veulent pas prendre en consideration la note de mon medecin de famille de ne plus travailler 5 jours semaine. Présentement on me l'accorde à condition d'écouler mes jours de vacances donc le verdict du psychiatre sera une réponse pour eux . Je souffre d'une grande fatigue. On me montre la porte pour pouvoir me remplacer par une personne d'une agence. Ce qui m a été dit par mon superieur est que si je veux prendre ma pré retraite, car je suis éligible, il me congedieront. Tout ceci est une grande source de stress qui m'occasionne des troubles paniques. Je suis souvent demandée au bureau de mon patron, toujours accompagné de son temoin ou au departement des ressources humaines. Ces gens croient que j ai perdu une partie de mon cerveau car j'ai des problèmes avec ma mémoire et ma concentration. Mon patron m'exige le même rendement qu'avant et plus il me stresse pire est ma condition. C'est le piège qui se referme.
    ____________

  • Voici ce qui se passe dans mon milieu de travail. Du dénigrement du travail accompli. Retirer des dossiers sans en aviser la personne impliquée. Commentaires toujours négatifs sur la performance. Jamais de positif dans les rencontres face à face. Perte de confiance en soi suite aux commentaires négatifs. On finit par se décourager et on a même plus la confiance que ça prend pour se trouver une autre job. C'est l'impasse.
    ____________

  • Pendant les périodes de repas, certaines personnes d'autres origines se regroupent ensemble et parlent leur langue d'origine entre elles, très fort (cris aigus) et on doit supporter en silence sinon on se fera traiter de racistes. À ces moments-là, c'est impossible aussi d'essayer de se mêler à eux car ils ne nous voient même pas. Ils sont dans leur monde. Je me sens complètement impuissante parce que si c'était l'inverse je suis certaine que je me le ferais dire très vite.  Quelqu'un a déjà essayé de leur demander de baisser le ton mais cette personne s'est fait donner comme excuse que c'était culturel.  Quand on vit en société, on essaye de ne pas déranger les autres par nos comportements.  Mais eux n'essayent même pas, ils se disent qu'on doit les accepter comme ils sont.  C'est extrêmement frustrant.
    ____________

  • Les personnes les plus inadéquates dans leurs comportements sont souvent les plus intransigeantes envers les autres. Il y a une mentalité de ''C'est comme ça que ca se passe ici, pis y'a rien à faire pour le changer, donc endure, prends ton trou, pis attends surtout rien des autres.'' C'est un climat de méfiance et de désillusion.
    ____________

  • Mes collegues de travail ne cessent de porter plainte contre moi. Ces plaintes concernent  la facon dont je travaille, cela me gache mon existence de travail et me démoralise continuellement. Mon superviseur me rencontre pour m'expliquer les plaintes concernant les tâches acccomplies durant mon travail. Mes erreurs sont rapportées à mon superviseur à mon insu. Je dois me justifier à toutes les rencontres avec mon superviseur qui se termine par une rencontre avec la plaignante. Finalement on sexplique et la plaingnante en convient que c'est un malentendu... ensuite le même processus quelques semaines plus tard recommence!  C'est en 2011 que des changements ont commencés dans les comportements de plusieurs de mes collègues. Mon superviseur fait  des rencontres d'employés pour expliquer ses attentes. Il rencontre les gens, les fait discuter des problèmes comme actuellement mais cela me semble pas assez clair. Chaque rencontre se passe bien mais ne porte pas fruit longtemps et ça recommence. Je suis sortie vidée de ces rencontres où je sentais que mes collègues n'étaient pas honnêtes dans leurs propos. Un an plus tard, je me suis mise à souffrir d'anxiete le matin avant d'aller au travail, diarhée matinale, mal dans le cou tous les matins, insomnie vers 4h du matin jusqu'au lever pour le travail, problèmes avec le nerf sciatique. J'ai beaucoup d'oublis durant mon travail. Je perds mes choses sans me rappeler où je les ai mises. J'ai une difficulté de concentration lors de prises de decision. Je crois avoir atteint le fond du baril et je compte maintenant remonter avant de trop hypothéquer mon avenir.
    C'est le moment de vérité.
    ____________

  • Un jour j'ai dit mon opinion en réunion d'équipe et cela concernait une intervention qu'une éducatrice qu'ils aiment beaucoup a faite et cela les a choqués. Donc ils se sont mis contre moi pour me faire faire des erreurs. Pourtant j'avais réglé cela avec elle par après et je croyais que c'était réglé. Mais j'ai bien vu qu'elles se vengent dans mon dos. Et la directrice m'avait avertie qu'elles seraient toutes contre moi parce que j'avais dit mon opinion et cela touchait leur chou-chou. C'est un groupe d'éducatrice qui s'en prenne vraiment à une cible toutes ensemble, mais cela ne parait pas car elles le font individuellement chacune leur tour et elles ont la direction dans leur poche. Quand je m'adresse à elles, c'est comme si ça se retournait contre moi à chaque fois. À chaque fois que je demande qu'elles interviennent, on ressort des choses antérieure, on me dit toujours que j'ai vu cela plus gros que c'était. J'ai l'impression qu'elles veulent me tasser et j'ai peur qu'elles me fasse faire des erreurs pour me faire perdre ma crédibilité et mon professionnalisme. Disons que personne et tout le monde en sont témoins sans rien laisser voir. Ils se sont éloigné de moi et il m'ont laissé avec un gros ratio d'enfants à moi seul sans aucune aide. Et c'est là qu'une d'elle s'est mise à crier après moi.
    C'est l'élément déclencheur.
    ____________

  • Tout se passe quand il n'y a pas beaucoup de monde autour de moi. Ma gérante ne me laisse pas le droit de parler avec mes collègues de travail. Elle me surveille tout le temps pour voir ce que je fais en étant derrière moi tout mon quart de travail. Même dans mon temps de pause elle vient me surveiller. Elle tient à me rappeler  tous les jours en me demandant d’un ton sarcastique mon heure de départ.  À chaque discussion elle s'approche beaucoup de moi à un pied de distance. Je m'éloigne et je commence à me défendre à ce qu'elle accuse, mais elle continue à s'approcher de moi en me disant de fermer la porte du bureau.  Elle n’écoute pas ce que je dis et y va avec les reproches. Ça me cause des migraines de plus en plus fortes et des nuits sans dormir.  Je suis toujours en train de penser aujourd'hui qu'est-ce qu'elle va me dire encore. Je pense que c’est arrivé parce que tous les collègues m'aiment et que mon travail est très apprécié et que ça la rend jalouse. C’est harcelant.

  • À suivre ...

Ces situations décrites ne sont peut-être pas toutes du harcèlement psychologique au sens de la définition de la Loi. Elles illustrent néanmoins la détresse vécue dans nos milieux de travail par certaines personnes.


Harcelement.ca 2012 - Tous droits réservés