Harcèlement.ca

On prétend que vous faites
du harcèlement psychologique ...

Par Guy Lacoursière, M.Ps.

Je suis intervenant en matière de harcèlement psychologique en milieu organisationnel depuis des années. J'ai eu à rencontrer de nombreuses personnes de qui on prétendait qu'elles faisaient du harcèlement. Dans certains cas c'était vrai et dans d'autres cas c'était faux. Pour tous, ce fut éprouvant de subir une telle accusation et certains s'en sont sorti mieux que d'autres.

J'ai observé une constante. Dans les cas où l'on a fait preuve de rigidité, cette situation a laissé des séquelles ou de désagréables souvenirs pour l'une et l'autre personne. La flexibilité dans un contexte de relation difficile permet aux gens de mieux comprendre ce qui arrive et de voir comment on peut "faire avec" (le contexte qui prévaut) pour retrouver des relations saines ou à tout le moins une zone de confort où on peut continuer à coexister.

Pris par les émotions de la situation, les gens ont de la difficulté à y voir clair et choisissent souvent la voie de la réplique à celle de la recherche d'une solution à l'amiable. J'ai souvent entendu dire "le lien de confiance est rompu avec cette personne" alors que le différend reposait sur des malentendus et des imbroglios résolubles. Que d'épreuves on aurait évitées en essayant de se comprendre ou à tout le moins de comprendre la situation.

Quand on hésite à investir dans des efforts de rapprochement, il y a trois aspects importants à considérer dans votre choix :
   -  les conséquences de la situation à moyen et long terme sur la nature et la qualité de la relation
      (les gens ont souvent tendance à voir pire),
   -  la personnalité des personnes en présence (pour voir le potentiel de la relation) et
   -  la comparaison des atouts et handicaps à une saine relation observés (afin de faire
      un choix éclairé).

S'il est davantage question de différend que de harcèlement dans la situation qui vous préoccupe et si vous faites objectivement le constat qu'une saine relation est possible, la médiation constitue un excellent moyen de règlement du problème. Si vous croyez le contraire, l'aide d'un avocat pour peser le pour et le contre serait avisé.

Mais dans tous les cas, la recherche d'une entente devrait prévaloir sur celle d'un règlement imposé par une tierce partie. À cet égard il faut faire preuve de flexibilité et d'ouverture d'esprit pour saisir la balle au bond.

Prenez la chose au sérieux au lieu de vous emporter, il y a des efforts à consentir pour comprendre tout comme il faut parfois en investir pour changer au mieux-être de tous. S'il s'avère finalement qu'il n'y a aucune avenue possible pour résoudre la problématique à l'amiable, les choses devront alors suivre leur cours.